‘est très simple, les panneaux photovoltaïques posés sur le toit d’une maison accumulent la chaleur pour la retourner sous forme d’électricité dans votre réseau électrique et ainsi éviter de consommer l’électricité vendue par les distributeurs à prix d’or.

Ok, mais encore ? parce que la ça ne nous dit pas grand chose !

Le système de panneaux solaires

Votre installation (ou votre future installation) de panneaux solaires photovoltaïques est composées de 3 parties majeures et bien distincte :

  1. Le module photovoltaïque lui même : Installé sur votre toit il capte la lumière et génère du courant continu.
  2. L’ondulateur de courant : Généralement placé à l’intérieur ou dans un abris de jardin, l’ondulateur transforme le courant continu généré par les panneaux photovoltaïques en courant alternatif, courant que vous allez pouvoir exploiter au sein de votre habitation.
  3. L’accumulateur d’électricité : Une grosse batterie (bah oui, à quoi ça sert de produire du courant si on ne peut le stocker au minumum) qui va stocker l’électricité produite par votre système et alimenter au fur et à mesure les appareils qui y sont reliés, même si le soleil s’amuserait à se cacher derrière un nuage.

Le fonctionnement des panneaux solaires photovoltaïques

Comme vous l’avez compris à l’étape précédente, les panneaux solaire captent la lumière du soleil et la transforme en courant exploitable sur votre réseau électrique (220volts). Pour ce faire, les panneaux solaires sont équipés de plusieurs petites cellules que voici :

Les cellules monocristallines

faites d’un seul cristal de silicium (cristal à double couche), les cellules monocristallines sont bien plus productives que ses consœurs, cependant sa fabrication requiers des matériaux chers, celle-ci est donc très couteuse au départ.

  • Rendement : 13 à 17 %
  • Longévité : 20 à 30 ans
  • Prix : 350€ / m²

Les cellules poly-cristallines

faites de plusieurs familles de cristaux (dont le silicium) les cellules poly cristallines permettent une fabrication plus simple avec des matériaux moins rares, de fait elles coutent beaucoup moins cher.

  • Rendement : 12 à 14 %
  • Longévité : 15 à 20 ans
  • Prix : 300€ / m²

A noter : Les cellules monocristallines et polycristallines sont bien plus lourdes que les autres cellules car celles-ci sont protégées par une lourde plaque de verre. Votre installation devra donc également prévoir un éventuel renforcement de cette zone sur votre toit.

Les cellules amorphes

faites de matériaux courants, les cellules amorphes sont fabriquées avec une très fines couches de silicium, qu’on applique dessus par un système de vaporisation, cependant ce sont les moins chers du marchés,

  • Rendement : 5 à 8%
  • Longévité : 10 à 15 ans
  • Prix : 200/250€ / m²

Une fois les deux couches, les électrons peuvent se déplacer d’une couche à l’autre ce qui crée un champ magnétique. Lorsque les rayons du soleil viennent se déposer ses rayons sur le module photovoltaïque il apporte une énergie naturelle qui au contact du champ magnétique produit un courant continu.

http://www.bricoleurmalin.com/wp-content/uploads/2011/04/explication-photovoltaique-700x372.jpghttp://www.bricoleurmalin.com/wp-content/uploads/2011/04/explication-photovoltaique-150x150.jpgBricoleurElectricitéénergies renouvelables,panneaux solaires'est très simple, les panneaux photovoltaïques posés sur le toit d'une maison accumulent la chaleur pour la retourner sous forme d'électricité dans votre réseau électrique et ainsi éviter de consommer l'électricité vendue par les distributeurs à prix d'or. Ok, mais encore ? parce que la ça ne nous dit pas...Blog bricolage maison et jardinage