On nous l’a dit et redit, répété, asséné. Les associations telles que Greenpeace ou WWF pensent que mettre aux oubliettes les ampoules d’efficacité moins forte représente une étape importante dans la lutte contre le changement climatique.  Cette ampoule nouvelle génération représente pour le moment l’excellence en terme d’économie d’énergie. Par ailleurs, ces ampoules d’une qualité bien supérieure par rapport à leur ancêtre, l’ampoule à incandescence, non seulement sur le plan de l’utilisation mais également en ce qui concerne son design.

Comme nous le savons, les ampoules traditionnelles à incandescence de 100 watts ou plus, que nous avons pour notre part toujours connues, seront très vite remplacées par les ampoules basse consommation. Leurs petites sœurs ayant une durée de vie neuf fois supérieure et consommant quatre à cinq fois moins d’énergie, le choix est en effet vite fait.

Les ampoules basse consommation, pourtant plus chères à l’achat, représentent une part de marché en plein essor en Europe.

Ces ampoules nouvelle génération sont plus chères à l’achat, et pourtant elles représentent déjà une part importante du marché en Europe. Le consommateur éclairé, et c’est le cas de le dire, peut choisir des lampes halogènes qui ne sont pas concernées par la mesure. Nos ampoules classiques sont toujours disponibles, et le seront jusqu’à l’épuisement de leur stock déjà produit ou importé. La lutte contre les émissions de gaz à effet de serre et les changements climatiques fait rage, la disparition des ampoules à filament devient nécessaire. D’ici quelques années, les lumineuses classiques à incandescence disparaîtront progressivement d’ici au 1er septembre 2012. Seuls certains pays comme l’Inde bénéficieront encore pendant quelque temps des ampoules à filament.

ampoule_basse_consomationEt pourtant… Un organisme indépendant de recherche, la CRIIREM, étudie ces ampoules révolutionnaires et en particulier leur rayonnement. Ces études ont permis de découvrir que nos nouvelles ampoules émettent un important champ magnétique dans un rayon de moins d’un mètre. Au-delà de ce mètre, il n’y aurait pas de danger à s’en approcher, mais il semblerait qu’il vaudrait mieux éviter de mettre une ampoule nouvelle génération sur votre lampe de chevet ou de bureau. Le rayonnement montré du doigt serait dû au ballast, le dispositif électronique dans le culot de l’ampoule, et la solution préconisée serait d’utiliser un blindage spécial pour diminuer ce rayonnement.

Les principaux constructeurs de ce type d’ampoules ne proposent pas encore cette protection, et en attendant que cela soit au point, il vaut mieux faire un stock d’ampoules incandescentes ou se tenir éloigné de nos lampes !

Pour ceux qui ont peur d’être illuminés, vous êtes prêts à faire du stock ?

https://www.bricoleurmalin.com/wp-content/uploads/2011/08/ampoules-economiques-700x372.jpghttps://www.bricoleurmalin.com/wp-content/uploads/2011/08/ampoules-economiques-150x150.jpgBricoleurElectricitéampoules,ampoules économiquesOn nous l'a dit et redit, répété, asséné. Les associations telles que Greenpeace ou WWF pensent que mettre aux oubliettes les ampoules d’efficacité moins forte représente une étape importante dans la lutte contre le changement climatique.  Cette ampoule nouvelle génération représente pour le moment l'excellence en terme d'économie d'énergie....Blog bricolage maison et jardinage